Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mars 2022 6 26 /03 /mars /2022 13:41

 

https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwjzpZDJ8-P2AhXOSsAKHaTdBO4QwqsBegQIAxAB&url=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DeU98x7HfpY0&usg=AOvVaw1F1kLQVh8z_T-b7ghM8Axp

 

Un très beau texte qui manifeste une réelle prise de conscience.

 

 

Extrait à partir de 10:00

Plus de 600 polytechniciens ont signé le Manifeste étudiant pour un réveil écologique. Ce texte a été écrit par des élèves de notre école avec d'autres étudiants de grandes écoles. En signant ce texte nous exprimons notre frustration. Ce que nous ne pouvons accepter c'est que malgré d'une part la prise de conscience aigüe de la crise écologique et cours et d'autre part notre volonté de l'enrayer au plus vite, les structures existantes ne nous permettent pas de nous engager pleinement dans cette voie. C'est pourquoi nous nous disons prêts à sortir de notre zone de confort et à choisir nos employeurs en fonction de leur prise en cause de ces enjeux écologiques. Nous avons eu l'occasion de rencontrer beaucoup de dirigeants d'entreprises pour leur porter ce message et nous constatons que ce sujet est trop souvent traité à la marge et nous déplorons un manque d'ambition face à l'enjeu.

 

Nous voulons travailler pour des entreprises qui intègrent au cœur de leur stratégie les questions environnementales et qui sont prêtes à entamer la transformation profonde qui est nécessaire.

 

Nous voulons travailler pour des entreprises qui prennent en compte la finitude des ressources. Notamment en mettant en place des modèles crédibles de sobriété, j'ai bien dit sobriété, pas efficacité, d'économie circulaire et en refusant d'accélérer l'épuisement des ressources par des stratégies marketing agressives.

 

Nous voulons travailler pour des entreprises qui assument la responsabilité de leurs externalités négatives et qui prennent en compte leur impact sur la biodiversité.

 

Nous voulons travailler pour des entreprises qui repensent la finalité de leurs produits et questionnent leur utilité.

 

Nous voulons travailler pour des entreprise qui mettent en place des objectifs de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre planifiées et compatibles avec la trajectoire de 2°C. Sans recourir à des technologies miracle dont le déploiement et le développement restent incertains. Face à l'enjeu nous nous voulons pas jouer cet avenir pour un pari.

 

Nous ne travaillerons que dans des entreprises qui ont déjà initié ces changements ou qui sont prêtes à remettre en cause leur modèle de développement.

 

Nous, les étudiants et les jeunes engagés, nous sommes peut-être déterminés mais nous ne pouvons pas seuls changer les modes de consommation d'un pays tout entier. En effet, la prise en compte des enjeux du changement climatique et de l'effondrement de la biodiversité est une responsabilité commune. Les actions individuelles, isolées, n'ont qu'un impact négligeable sur cet élan collectif vers l'autodestruction. De nombreuse décisions urgentes pour enrayer la crise écologique devront être prises avant que nous arrivions dans la vie active. On ne peut pas se permettre d'attendre que nous, jeunes engagés, soyons aux manettes pour entamer le changement.

 

Pour résumer nos propos nous ne nous considérons pas comme des utopistes mais comme des pragmatiques. Tout au contraire, l'utopie est du côté de ceux qui pensent que le "business as usual" peut se poursuivre calmement sur cette planète en plein bouleversement. Il est devenu très urgent de nous mobiliser massivement pour un changement et ne pas laisser aux jeunes qui vont en hériter un monde invivable. Nous ferons partie de cette mobilisation.

 

Mais ce que l'on ne veut pas c'est qu'en sortant de ce colloque vous vous disiez les X se mobilisent, le problème est réglé. Pour que cette mobilisation réussissent, il faut que vous aussi, enseignants, chercheurs, dirigeants, citoyens, vous vous mobilisiez avec nous.

 

Voir le manifeste

Nous, étudiants et jeunes diplômés, faisons le constat suivant : malgré les multiples appels de la communauté scientifique, malgré les changements irréversibles d’ores-et-déjà observés à travers le monde, nos sociétés continuent leur trajectoire vers une catastrophe environnementale et humaine.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'histoire des sciences
  • : Comme l'art ou la littérature,les sciences sont un élément à part entière de la culture humaine. Leur histoire nous éclaire sur le monde contemporain à un moment où les techniques qui en sont issues semblent échapper à la maîtrise humaine. La connaissance de son histoire est aussi la meilleure des façons d'inviter une nouvelle génération à s'engager dans l'aventure de la recherche scientifique.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens