Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 05:58

 

Nous allons mettre en lien les articles que nous avons pu recueillir sur l’histoire de l’électricité au Québec.

 

Pourquoi ?

 

Le livre que nous avons écrit "L’Histoire de l’Electricité, de l’ambre à l’électron" a essentiellement exploré les sources européennes, essentiellement françaises.

 

Il est intéressant pour nos compatriotes d’aller voir de l’autre côté de l’Atlantique, et dans un pays d’expression française, comment les choses se sont passées.


 

Sur le site d’hydro Québec :

 

En 1878, à l’Exposition universelle de Paris, le monde découvre un nouveau mode d’éclairage : l’éclairage électrique. Dès lors, au Québec comme partout dans le monde, la concurrence est vive entre le gaz et l’électricité. Les diverses entreprises d’électricité en viennent à se disputer les contrats d’éclairage de rues, question de rentabiliser rapidement la mise en place d’un réseau de distribution.

 

Parmi les centaines d’entreprises qui voient le jour, quelques-unes seulement émergeront pour former de puissants monopoles locaux. À Montréal, la Montreal Light, Heat and Power Company élimine toutes ses concurrentes alors qu’ailleurs au Québec, la Shawinigan Water and Power Company fait de l’aménagement du Saint-Maurice la pierre d’assise d’un vaste complexe industriel.

 

En raison de l’abondance de la ressource, l’hydroélectricité s’impose. Ce choix a un effet déterminant sur « l’industrialisation du territoire » et sur la mise en valeur des ressources forestières et minières du Québec.

 

Histoire de l’électricité au Québec 1878-2002

 


 

Sur Radio-Canada :

 

Il y a bientôt 40 ans, le 1er mai 1963, toutes les compagnies privées d’électricité du Québec étaient achetées par le gouvernement de Jean Lesage, au cours d’une grande opération financière appelée, à l’époque, la nationalisation de l’électricité. D’un jour à l’autre, Hydro-Québec devenait une des plus importantes entreprises au monde dans le domaine énergétique. Hydro-Québec allait servir de fer de lance au développement économique de la province et à la promotion du génie québécois. Une équipe de Zone libre a retracé l’histoire de cette étape cruciale de la Révolution tranquille en rencontrant les principaux artisans encore vivants de la nationalisation de l’électricité. Une opération qui nécessita, à l’époque, le plus gros emprunt jamais réalisé par des étrangers aux États-Unis.

 

La Nationalisation de l’électricité

 


 

Sur Wikipédia :

 

L’histoire de l’électricité au Québec a été marquée par trois grandes phases qui s’étendent des années 1880 à nos jours.  

Histoire de l’électricité au Québec.

 


 

Sur Québec Hebdo :

 

L’autre jour, mes yeux sont tombés sur la vieille photographie – que tout le monde connaît, je pense - de la rue Saint-Jean à Québec, prise du haut de la porte Saint-Jean, vers 1880, par J.-E. Livernois. Outre les nombreux points d’intérêt de la photo - entre autres, les nombreux véhicules hippomobiles qui se trouvent dans la rue - un petit détail de celle-ci m’a frappé : on y voit des poteaux qui étaient probablement parmi les premiers à supporter des fils électriques dans cette rue, qui fut l’une des premières éclairées par l’électricité à Québec, à la fin du 19e siècle.

 

Les débuts de l’électricité et l’éclairage des rues de la ville de Québec

 


 

Sur Ville de Sherbrooke :

 

Le 24 juin 1880, les Sherbrookoises et les Sherbrookois voient, pour la première fois, l’éclairage électrique. Le cirque Forepaugh en fait la démonstration lors d’une représentation. Sherbrooke compte alors 8000 habitantes et habitants. Depuis l’arrivée du chemin de fer en 1852, la ville connaît un essor industriel et démographique remarquable. Au début des années 1880, les services publics commencent à se développer pour répondre aux besoins d’une population qui augmente rapidement.

Histoire de l’électricité sherbrookoise


A suivre


Vous pouvez lire aussi :

 

Histoire de l’électricité. Un livre chez Vuibert.

 

Au fil d’un récit imagé – celui d’une succession de phénomènes généralement discrets qui, sous le regard d’observateurs avertis, débouchèrent sur des applications spectaculaires – nous croiserons des dizaines de savants, d’inventeurs et de chercheurs dont les noms nous sont déjà familiers : d’Ampère à Watt et de Thalès de Milet à Pierre et Marie Curie, ce sont aussi Volta et Hertz, Ohm et Joule, Franklin et Bell, Galvani et Siemens ou Edison et Marconi qui, entre autres, viennent peupler cette aventure.

On y verra l’ambre conduire au paratonnerre, les contractions d’une cuisse de grenouille déboucher sur la pile électrique, l’action d’un courant sur une boussole annoncer : le téléphone, les ondes hertziennes et les moteurs électriques, ou encore la lumière emplissant un tube à vide produire le rayonnement cathodique. Bien entendu, les rayons X et la radioactivité sont aussi de la partie.

De découvertes heureuses en expériences dramatiques, l’électricité reste une force naturelle qui n’a pas fini de susciter des recherches et de soulever des passions.

Où le trouver au Québec ?

 

Voir ici :

 

 

Ou ici :

 


 

Et en France ?

 

Les expositions internationales constituent ces grands rendez-vous du 19ème siècle entre les états du monde "développé". Chacun y expose sa puissance technique et économique dans une rivalité qui s’affirme vouloir n’être que "pacifique".

L’électricité y prend naturellement toute sa place. C’est le cas à Londres en 1862, à Paris en 1867 et 1878, à Vienne en 1875 et à Philadelphie en 1876. Mais l’exposition de 1881, à Paris, est une innovation. C’est la première fois qu’une exposition internationale est entièrement consacrée à l’électricité et à ses applications. Cette rencontre prendra une importance particulière avec l’organisation, pendant l’exposition, du premier congrès international des électriciens.

 

Histoire de l’électricité. L’exposition Internationale d’électricité de 1881, à Paris.

 


Au moment où le tramway fait l’actualité parisienne couplé avec le problème de la pollution de l’air et celui de la lutte contre l’effet de serre, il peut être amusant de se pencher sur l’histoire des débuts de la locomotion automobile à Paris. Une période où la principale pollution était due au crottin de cheval, où le pétrole servait essentiellement à alimenter les lampes et où les tenants du "progrès" espéraient beaucoup de la traction électrique.

 

Histoire de l’électricité. Les voitures électriques dans le Paris de la belle époque.

 


L’énergie électrique d’abord produite et consommée "sur place" commence à se distribuer dans les rues, les théatres, les grands magasins, les immeubles d’habitation... à partir de la fin des années 1870.

Se pose alors la question de son mode de production et de diffusion : par courant continu ou par courant alternatif ?

 

Histoire de l’électricité. Distribution de l’énergie électrique par courant continu ou alternatif ?

 


La fée électricité a-t-elle mis beaucoup de temps avant de trouver les chemins de la pointe de Bretagne ? Paradoxalement, alors que le train a été tant attendu, certaines communes de Bretagne, et du Finistère en particulier, ont vu s’allumer les premières lampes électriques avant même les quartiers parisiens.

 

Le jour où l’électricité est arrivée dans le Finistère.

 


L’électricité règne sur notre quotidien. Pourtant certains de nos concitoyens se souviennent encore de la première fois où une lampe a éclairé leur logis.

L’histoire de l’arrivée de la distribution de l’énergie électrique est en effet une histoire récente. Dans beaucoup de communes elle a moins d’un siècle.

C’est le cas à Landerneau.

 

Le jour où l’électricité est arrivée à Landerneau.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'histoire des sciences
  • Le blog d'histoire des sciences
  • : Comme l'art ou la littérature,les sciences sont un élément à part entière de la culture humaine. Leur histoire nous éclaire sur le monde contemporain à un moment où les techniques qui en sont issues semblent échapper à la maîtrise humaine. La connaissance de son histoire est aussi la meilleure des façons d'inviter une nouvelle génération à s'engager dans l'aventure de la recherche scientifique.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens