Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2017 6 28 /01 /janvier /2017 08:07

                   Une émission de France Culture.                         La Méthode scientifique

 
"Qui était Nicolas Tesla ? Quelles ont été ses grandes inventions à l’époque ? Comment a t-il fait évoluer le contexte industriel électrique et changé radicalement l’industrie électrique ? Quelle a été la nature de sa relation avec le célèbre Thomas Edison ? "
 
Telle est la question que posait Nicolas Martin en introduction de son émission  du 26 janvier 2017 consacrée à Tesla.
 

 

" Si l’on en croit les biographies qui lui sont consacrées, il était « L’homme qui a éclairé le monde », voire carrément « l’homme qui inventa le XXème siècle ». Il est l’inventeur du courant alternatif, de l’électricité moderne, certainement des premières ondes radio, de la notion de télécommande et même d’une certaine façon de l’idée du wifi et des armes à énergie dirigées. Savant fou, perclus de TOCs, insomniaque chronique, profond humaniste, il a terminé sa vie ruiné et misérable dans une chambre d’hôtel à New York. Bref, Nikola TESLA a tout du savant maudit et un destin proprement shakespearien.

Pourquoi faut-il réhabiliter Nikola Tesla ? C’est le problème qui va occuper La Méthode scientifique dans l’heure qui vient.

Et pour effectuer cette entreprise de réhabilitation, La Méthode scientifique a le plaisir d’accueillir Ilarion Pavel, ingénieur en chef des Mines, chercheur au laboratoire de physique théorique de l’École Normale Supérieure et Gérard Borvon, enseignant en physique, vous avez publié « L’histoire de l’électricité, de l’ambre à l’électron » aux éditions Vuibert.

« L’homme qui a éclairé le monde », « L’homme qui inventa le XXème siècle », est-ce que, comme souvent dans des entreprises de réhabilitation, on ne va pas un peu trop loin dans le sens inverse ? Ou est-ce que Nikola Tesla est vraiment un génie de cette envergure, trop longtemps tombé dans l’oubli ? "

Voir la suite et écouter ...

__________________________________________________________________

Et si nous répondions à la question : Faut-il réhabiliter Nikola Tesla ?

Y avons nous clairement répondu au cours de cette émission ?

Et tout d'abord, n'est-il pas déjà réhabilité ?

En 1956, année du centenaire de sa naissance, son nom est donné à l'unité d'induction magnétique (symbole T) à l'occasion d'un congrès international des électriciens à Munich. Il rejoint ainsi le groupe prestigieux des Volta, Ampère, Faraday, Ohm, Coulomb, Joule, Watt, Henry, Weber... La mesure des champs magnétiques ayant pris une telle importance dans le monde, qui peut ignorer le nom de Tesla ? Honneur posthume  certes mais c'est aussi le cas pour ses prédécesseurs et certainement n'imaginait-il pas, au moment de sa mort, qu'il serait ainsi distingué.

Ses compatriotes ne l'ont pas oublié et le musée Tesla à Belgrade est l'un des plus fréquentés de Serbie.

Salle du musée Tesla à Belgrade.

Quel héritage valoriser ?

La plupart des savants dont le nom a été retenu par l'Histoire ont eu une multitude d'intérêts et sont à l'origine de plusieurs découvertes, pourtant chacun symbolise un moment de l'histoire de sa discipline. La pile pour Volta qui était aussi un chimiste de renom. Les effets magnétiques des courants pour Ampère qui a pourtant consacré plus de son temps à des écrits de nature philosophique. La notion de résistance pour Ohm et la fameuse loi connue de tous : U=R.I, l'équivalence travail/chaleur pour Joule... deux savants qui ont abordé bien d'autres sujets.

Que retenir de Tesla ? "Quelles ont été ses grandes inventions à l’époque ? Comment a t-il fait évoluer le contexte industriel électrique et changé radicalement l’industrie électrique ?" Telle était la question initiale à laquelle nous étions invités à répondre. Bien sûr Tesla s'est illustré dans le domaine des ondes électromagnétiques ouvert par Hertz. Oui, dans d'autres circonstances on aurait pu lui reconnaître le titre d'inventeur  de la transmission sans fil attribué à Marconi. Une découverte que personne ne lui a jamais disputée est celle des "champs tournant" et de leur application aux moteurs fonctionnant au courant alternatif. A juste titre, la superbe statue de Zénobe Gramme reçoit les visiteurs du Musée des Arts et Métiers à Paris mais ce sont les moteurs inventés par Tesla qui actionnent aujourd'hui les TGV qui nous font traverser la France à 300km/h. Pourquoi ne pas associer son nom à cette belle et si utile découverte.

Se souvenir de Tesla.

Il reste aux enseignants, au moment où ils introduisent l'unité de champ magnétique dans leur programme, ou, dans les classes techniques quand ils abordent la notion de "champ tournant" et découvrent les génératrices et moteurs à courants alternatifs triphasés, de rappeler qui était Tesla et ce que notre civilisation électrique lui doit.

Alternateur polyphasé de Tesla à l'exposition de Chicago en 1893.

___________________________________________________________________

Voir aussi :

Alternatif ou continu ? Produire et transporter l'électricité.

Textes et documents.

Document pédagogique.

___________________________________________________________________

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'histoire des sciences
  • Le blog d'histoire des sciences
  • : Comme l'art ou la littérature,les sciences sont un élément à part entière de la culture humaine. Leur histoire nous éclaire sur le monde contemporain à un moment où les techniques qui en sont issues semblent échapper à la maîtrise humaine. La connaissance de son histoire est aussi la meilleure des façons d'inviter une nouvelle génération à s'engager dans l'aventure de la recherche scientifique.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens